L’histoire du Savon de Marseille…

Située au cœur de tous les échanges, la ville de Marseille dispose dès le Moyen Age de toutes les ressources pour s’imposer bientôt comme la ville française emblématique du Savon. Reconnue partout dans le monde, Marseille a su développer au fil des siècles un véritable savoir-faire autour du célèbre « cube », authentique star parmi les produits cosmétiques ! Un peu d’histoire :

Le XVIe siècle, la naissance du Savon de Marseille :

De  l’huile d’olives en quantité, du sel et des cendres de salicorne ainsi qu’un peu d’inspiration du côté du Savon d’Alep vont permettre de fabriquer les premiers savons. Mais Marseille n’est pas un carrefour pour rien, sa place stratégique et son ouverture lui offrent de découvrir les huiles de coprah et de palme en provenance des colonies. Ses alternatives végétales à l’huile d’olive vont progressivement entrer dans la composition traditionnelle des Savons de Marseille.

Aux XVIIIe et XIXe siècles, le Savon de Marseille au zénith :

La recette et la logistique première établies, la production de Savon de Marseille s’envole. Plusieurs dizaines de savonneries voient le jour à Marseille et Salon de Provence. Toutes rivalisent de créativité et s’inventent des noms, des marques et des figures emblématiques.

Le XXe siècle et les tourments du Savon de Marseille :

L’arrivée des lessives en poudre et autres produits détergents après la Seconde Guerre mondiale pousse les petites entreprises, majoritairement des entreprises familiales, à mettre la clé sous la porte. Plus rapide et plus simple d’utilisation, les détergents liquides prennent rapidement le pas sur le Savon de Marseille et prennent place dans les foyers.

De nos jours, le renouveau du savon naturel :

L’émergence des considérations écologiques et du soucis de consommer sain vont remettre le Savon de Marseille au premier plan. Naturel et biodégradable, le Savon de Marseille retrouve progressivement ses lettres de noblesses et s’impose depuis les années 80 comme référence dans le soin du corps de qualité et comme produit de lessive efficace. Merveille qui n’a d’ailleurs pas manqué d’attirer l’attention d’industriels de tout bord, auxquels il n’a pas échappé que l’inexistence de label de protection permettait d’atteindre un marché prospère à moindre coût. Aujourd’hui les rares savonneries marseillaises à produire encore le véritable Savon de Marseille se sont engagées dans une véritable bataille administrative pour faire valoir leur savoir faire et protéger le Savon de Marseille des innombrables contrefaçons. Depuis le début de l’année 2013, une IGP (indication géographique protégée) envisage de protéger les consommateurs des faux savon de Marseille en créant une véritable identité locale. Un premier pas qui compte quand on sait que 95 % des savons dits « de Marseille » n’en sont pas…

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Savon de marseille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à L’histoire du Savon de Marseille…

  1. Tholozan Éliane dit :

    J’habite à Québec depuis 15 ans et je suis fidèle au savon de Marseille à 72% d,Huile olive pour le corps visage et cheveux ,ainsi que toute la famille ,aucune allergie s’est présentée ,ma fille bébé peau sensible et à l’ adolescence le visage acnéique l’a utilisé pour désinfecter et éliminer les impuretés de la peau surtout après le sport et le matin le soir .
    C’est un savon précieux que je recommande , je l’utilise aussi pour le linge délicat ,les taches difficiles disparaissent en nettoyant a sec avant le lavage très économique ,il dure tres longtemps et respecte l’environnement et ne pollue pas nos rivières .
    IL respecte l’environnement biodégradable il ne pollue les rivieres .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *